Prendre sa place de femme professionnelle et de femme leader en entreprise (Partie 2)

La question posée par Elisabeth Ferro-Vallé, ingénieure à l’action régionale Afnor et auteur du livre « Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes » : « Comment une petite fille peut se projeter dans l’avenir si elle voit tout écrit au masculin ? Ce n’est pas anodin et cela participe à la construction des représentations stéréotypées » est en cela bien légitime, et on comprend de ce fait que le leadership au féminin ne soit pas répandu.

Le leadership au féminin : sa place résiduelle en raison du maintien des stéréotypes

Bien sûr l’entreprise a un rôle actif dans le maintien de ces stéréotypes : la culture du présentéisme, le refus ou la mauvaise perception du temps partiel, la gestion des carrières uniforme, la moindre visibilité des femmes. Cette dernière s’accompagne trop souvent de culpabilité et de frustration de beaucoup de femmes ce qui ne permet le développement du leadership au féminin. Nombre d’entre elles peinent à revendiquer leur place et en arrivent à renoncer à exprimer leurs aspirations professionnelles. C’est l’une des raisons de mon engagement à leurs côtés pour les accompagner à explorer, conscientiser leurs talents, à oser les exprimer, à revendiquer leur place.

Une autre raison de mon engagement sur le développement du leadership au féminin tient à ce paradoxe : des stéréotypes qui perdurent et dans le même temps, le management actuel des entreprises françaises requiert de la mixité. Osons l’affirmer : les entreprises françaises ont besoin des femmes dans leur encadrement ! Ce sont les théoriciens et praticiens du management qui nous le disent. Leur pouvoir de conviction, leur gestion des conflits, leur regard neuf sur le fonctionnement organisationnel, leur manière d’accompagner la vie des émotions en entreprise etc… impactent positivement le climat émotionnel et aussi les résultats opérationnels des entreprises.

Le leadership au féminin : un impact positif pour les résultats de l’entreprise

Les chiffres le confirment : l’étude Mac Kinsey montre que les entreprises ayant la plus forte mixité dans l’équipe de direction ont des résultats d’exploitation de 40% supérieurs à celles qui n’ont aucune femme dans leur comité de direction (Etude Women Matter, 2010). Le leadership au féminin a donc ses avantages.

Serez-vous surpris d’apprendre qu’un groupe mixte se révèle deux fois plus créatif qu’un groupe unisexe ? (selon le European journal of work and organizational psychology, 1997). Quels sont les leviers pour œuvrer à plus de visibilité et de présence des femmes aux postes clés des entreprises, de développer le leadership au féminin ? AGIR ! oui agir chacun individuellement pour lisser ces stéréotypes et faire voler en éclat le plafond de verre, agir collectivement pour bousculer le fonctionnement organisationnel des entreprises, des organismes publics, des instances politiques.

Agir en tant que femme pour s’affirmer professionnellement en tant que femme leader, pour communiquer sur ses talents et son unicité, pour exercer pleinement son leadership, pour arrêter de se préoccuper pour savoir si c’est possible ou pas et faire !

2018-02-22T13:45:19+00:00

Leave A Comment